Françoise Branget interpelle VNF lors de l'assemblée générale de l'association Seine-Moselle-Rhône (SMR)

Françoise Branget a vivement interpellé VNF lors de l'assemblée générale de "SMR" le 18 février dernier à Paris.
L'objectif de cette intervention était de marteler la nécessité de prendre également en compte l'option fluviale (interconnexion des bassins du Rhin et du Rhône par la liaison Saône-Moselle, Saône-Rhin) dans le cadre des études menées actuellement par Voies navigables de France sur le Corridor Mer du Nord - Méditerranée, dont un point d'étape avait été présentée lors de cette AG..
Un article de NPI de mars 2015 (Lire l'article) relate le contenu de cette intervention de Françoise Branget qui regrette notamment que seule l'option de la multimodalité axée sur le ferroviaire semble prise en compte par VNF : "VNF ne soutient plus la mise à grand gabarit de la liaison fluviale -Saône-Moselle, Saône-Rhin-, préférant parler de corridor et d'intermodalité. Il y a un double discours, car le fluvial n'est en fait pas pris en compte dans les études multimodales. C'est d'autant plus surprenant que c'est VNF lui-même qui a proposé de réaliser ces études dans le cadre du corridor. Une solution de report du fret est certes intéressante, mais cela ne suffira pas à faire face à la hausse exponentielle du trafic camion"... a notamment estimé la Présidente-Déléguée, décidée à poursuivre avec pugnacité son engagement en faveur du transport fluvial en général et tout particulièrement de la liaison fluviale Saône-Rhin.